13 de marzo de 2009

Jessica ou l'amour affranchi

Un mot avant de quitter Paris, ma chérie. Quand tu le liras, je serai loin. C'est un arrachement de te quitter. En peu de jours, je me suis attaché à toi avec une force que me surprend moi-même. Quel besoin j'avais d'aimer! Je songe à ce qu'était ma vie avant de te retrouver: aride, sans joie. L'amour lui donne un sens.
Je nous revois dans la torêt de Fontainebleau. Que j'etais bien, couché près de toi sur la mousse. Je voyais le ciel à travers les feuilláges des grands arbres et je me disais qu'il y avait longtemps que je n'avais connu pareil bonheur...
Tu me dis: "Qu'est-ce qu'une petite Américaine comme moi, qui ne sais rien, peut t'apporter?" Tu m'apportes la joie de vivre, l'encie de faire des choses, la certitude que tout concourt à notre bonheur. Il y a si longtemps que je n'avais connu cela. Je ne croyais pas que ce fût encore possible.

1 comentario:

pe dijo...

ahí vamos como podemos..

ME ENCANTA LA ENTRADA!

¿Quieres preguntarme, decirme o comentarme algo?

Contacta conmigo en: iwenttolondonanditrained@gmail.com

Detrás de cada blog hay una gran personita ♥